Masque capillaire nourrissant au coco


 J’ai réalisé ce masque nourrissant à l’huile de coco, protéines de soie et honeyquat  en suivant exactement cette recette de Chacha1234 de Cosmetozone. Sa préparation me faisait de l’œil depuis un bon moment et finalement je l’ai préparée. Et testée en crème capillaire … Et j’ai adoré ce détournement d’objectif sur mes cheveux crépus!!! Le masque sent trop bon la coco, sans être écœurant, car l’arôme de néroli apporte la pointe d’acidité qui équilibre le tout.

Voilà, pour 250 ml il vous faut :

Phase huileuse 
50 ml hv coco
1 c à s de BTMS
Phase aqueuse 
190 ml d’eau de source 
Actifs 
2 ml protéines de soie
4 ml d’honeyquat
6 gouttes d’HE bay St Thomas 
1 ml d’arôme fleurs d’oranger
40 gouttes de cosgard
D’abord les conditions d’hygiène. Laver et désinfecter votre matériel de préparation et votre plan de travail.Se laver et désinfecter les mains également.
Mettre les phases aqueuse et huileuse dans des bols séparés au bain-marie. Une fois le BTMS fondu, retirer les bols du feu et verser la phase huileuse dans l’eau en fouettant. Mélange pendant 3 mn puis installer le bol dans un bain-marie glacé et fouetter encore 3 mn. Ajouter maintenant en phase 3, les actifs, en mélangeant bien entre chaque ajout
Transvaser la crème dans son pot de destination, propre et désinfecté également. Laisser reposer au frais 24 h au moins avant utilisation. Et ne pas oublier : toujours mettre un peu de préparation en test au creux du coude avant toute utilisation, pour éviter les risques d’intolérance.

Utilisation 
En masque 
Environ une cuillerée à soupe (ou plus), à répartir sur la chevelure des pointes aux racines. Eviter au possible de saturer le cuir chevelu, car le BTMS* peut se révéler irritant pour certaines. Laisser poser entre 30 mn et 1h sous cellophane. Rincer puis faire un shampoing ou un cowash.
En crème 
Chauffer une noisette de la crème entre les mains puis répartir sur une bonne mèche de cheveux préalablement vaporisée. Insister sur les pointes, éviter le cuir chevelu.
Et pourquoi ?
Hydratant et fortifiant (eau et protéines de soie), nourrissant et réparateur (huile de coco) ce masque est également démêlant et adoucissant (honeyquat et BTMS). Je ne l’ai pas encore essayé en masque, mais en leave-in sur les longueurs et pointes, ça déchire ! Testé dans une de mes raaares routines de nuit, mes cheveux sont restés hydratés, toniques et d’une douceur … bien plus longtemps que d’habitude ( 2 jours et demi grosso modo). 
Oh, et n’oublions pas, l’huile essentielle de bay St Thomas, réputée grande stimulatrice de pousse, qui ici sera plus efficace si la crème est utilisée en masque à mon avis.

                                           

*Focus sur le BTMS
  • C’est un émulsifiant et un conditionneur capillaire très utilisé. 
  • Dérivé d’ammonium quaternaire et d’acides gras, son effet genre silicone le rendrait occlusif pour le cuir chevelu, ce qui peut occasionner des irritations et démangeaisons. 
  • En plus les acides gras qui le composent limitent son élimination à l’eau, il faut faire suivre le masque d’un shampoing ou d’un cowash. 
  • Pour ces raisons beaucoup de personnes évitent son utilisation au profit d’émulsifiants et conditionneurs plus « clean ». 

Pour ma part je pose les masques qui en contiennent soit en pre-poo, soit entre le shampoing et l’AS, qui dans ce cas sera un après-shampoing à cowash et donc légèrement nettoyant.

Vous pouvez retrouver ce masque en soin dans les espaces « Elle émoi » …

Publicités

A vos claviers pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :